« Tu sais… Je pense qu’une fois arrivé devant une nouvelle marche dans un escalier on a des choix conscients à faire. Parce qu’être responsable de Soi veux dire faire des choix pour Soi et pas pour ce que l’on veut ou croit devoir montrer de Soi pour correspondre à l’image que les autres ont de qui l’on est. De toute façon leur image est déjà faussée puisque à l’instant même ou ils se la font, tu n’es déjà plus le même. Tu as respiré 3 fois de plus, tes cellules ont bougées, tu as évolué. Ce choix est plutôt assez simple à faire en réalité.
Soit monter sur la marche du dessus parce que tu sais que des choses beaucoup plus intéressantes se trouvent en haut.
Soit redescendre avec tout ce que ça coûtera en culpabilité et en déception puisque tu as déjà goûté à ce qu’il y a au dessus.
Sois rester au milieu et te faire croire en l’illusion que tu ne sais pas marcher.. En attendant que PEUT ÊTRE quelqu’un passera par la pour te prendre la main.
Le problème dans un escalier c’est que quand on essaie d’être sur 3 marches à la fois, on se casse la binette et ça peut faire vraiment très mal sans compter le temps qu’il faut pour s’en remettre. Relis tes messages. Seuls et en toute humilité. Tes réponses sont dedans. Tant dans ce que tu veux montrer de toi que dans ce que tu es rellement aujourd’hui parce que tu as évolué depuis plusieurs années maintenant. Tu sais, pour voir et apprécier la lumière il faut connaître la nuit et l’ombre. Pas d’appréciation de chaleur non plus si tu ne sais pas ce que c’est d’avoir froid. Dans tout ça, une fois que tu as appris à marcher tout seul, que tu as tes cartes pour monter plus haut dans la montagne parce que t’y trouve plus de sens et qu’en plus tu as une lampe torche de qualité… Il ne suffit plus que d’oser appuyer sur le bouton pour allumer la torche dans la nuit et éclairer le chemin que tu as choisi de prendre pour visiter de nouveaux lieux et vivre les aventures qui te sont réservées. A vivre. A ce stade tu as le choix. Appuyer sur le bouton ou te persuader que tu ne sais pas appuyer dessus. Quoi qu’il arrive, les choses se représenteront à toi jusqu’à ce que tu reprenne conscience qu’en fait, oui, tu as toujours su comment allumer une torche pour pouvoir t’éclairer. Tout le reste n’est que le chemin pour s’en rappeler et le chemin pris peut être plus ou moins sympa. F. DELIGNY, éducateur spécialisé, nous rappelle que pour construire un château-fort, ça peut être un jeu merveilleux ou un travail d’esclave. Tout est dans la manière. » Voici les conseils que j’ai donné à un ami ce soir mais qui, après les avoir relus, valent aussi pour tout ce qu’on vit beaucoup plus fort depuis maintenant quelques jours, semaines, mois, années, siècles. Je sens que je vais bientôt être appelé pour entrer en action et espère être à votre hauteur. Fraternellement,
Julien, dit K-you.