Depuis lundi dernier, beaucoup de choses se sont passées pour Julien, Romuald, Anarchie, Obulix & Moi et nous avons souhaité prendre le temps pour vivre ça à notre rythme !

Partis de la Dune du Pilat mardi matin, nous avons choisi de changer notre itinéraire pour s’accorder le temps de souffler. Nous avons donc enlevé Biarritz et Saint Jean de Luz de notre trajet pour rester deux nuits en plus sur deux autres étapes. Nous sommes arrivés mardi en début d’après midi au Camping Calède de Parentis-en-Born près de Biscarosse. Ce camping de 2 étoiles à vraiment été une belle découverte : familial, accueillant, à taille humaine et sous les pinèdes juste à côté d’un lac très propre et bien entretenu. Cette halte a été l’occasion de rencontrer Cyril et son amie qui ont tous les deux de la bouteille dans le voyage et le don d’eux même. Nous avons pu avoir de très chouettes discussions ensemble. Cette étape aura aussi permis à nos amis à 4 pattes de bouger librement autour de K-Mix. L’ avant dernier soir, nous avons pu faire découvrir le Kubb et le Molky à un groupe de jeunes qui venaient de commencer leur vacances de quatre semaines ici. De chouettes moments permettant à chaque fois de constater à quel point il est précieux de tenir compte de la particularité individuelle de chaque être tellement elle peut soit encore être fragile soit une réelle force à transmettre pour l’autre !

Jeudi, nous avons pris la route pour la plage de l’Espécier à Mimizan. Et oui, Julien n’avait pas encore pu passer de temps à l’océan depuis le début de ses vacances ! Cette plage très sympa nous a accueilli tout l’après midi et nous a permis de nous baigner et de voir les surfers profiter des vagues de l’ Atlantique. Pour ma part, il est décidément certain que ce sont les cotes comme celles de Bretagne qui m’animent : plus sauvage, plus de reliefs et en ce qui me concerne : plus de vie !

Après 3h30 de route, nous sommes arrivés le soir au bord des Pyrénées, dans le petit village de Béost qui est une véritable pépite ! Mon amie Anaís Lahitette-Larroque y est enseignante pour les enfants de maternelle mais ce n’est pas n’importe quelle école ! Il s’agit d’une calendrette. La « calendreta aussalesa » est une école gratuite et spécialisée dans la transmission alternative des savoirs dans le respect de la culture et des traditions occitanes. Ici, pas la peine de leur faire croire qu’ils sont basques ! Pour en savoir plus, je vous propose d’aller visiter la page des Calendrettes. Si vous avez envie d’en savoir plus sur Anaís, vous pouvez taper son nom sur les moteurs de recherche, vous trouverez forcément de quoi apprendre à la connaître au vu de son engagement associatif militant et engagé dans différents domaines ! Nous en avons profité pour visiter les alentours et avons fait de la tyrolienne à Laruns ! Vendredi soir, nous sommes aller au concert de Pai Xango, un groupe dont fait parti Juano, le copain d’ Anaís ! Ce fut un très bon moment passé en excellente compagnie. Une nouvelle preuve que les rencontres ne se font jamais au hasard d’ailleurs ! J’ai eu l’occasion de rencontrer Marie-Agnès qui est psychologue pratiquant la psychologie integrative à Londres et qui était de passage également. Devinez quoi ? Beaucoup des personnes qu’elle accompagne sont des personnes à Haut Potentiel. Nous avons pu échanger sur nos pratiques d’accompagnement et ce fut un moment très riche.

Samedi matin, nous avons prix la route pour Nousty, à la (re)-découverte d’un cousin de Julien mais ça, ce sera pour le post suivant… En espérant que ces quelques nouvelles photos trouvent une raisonnance chez toi, je t’embrasse et te dis à très vite.

Comme d’habitude, retrouve davantage de photo sur ma page Facebook !

Excellent dimanche à toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *