L’ itinéraire se poursuit avec quelques modifications puisque Maxime nous a rejoint et qu’après le festi-stage nous souhaitons nous ressourcer avec simplicité, à l’abri de trop d’agitation.
Nous avons visité le marais du Vigueirat à Mas Thibert avant de rejoindre la côte méditeranéenne de Sausset les pins. Cette région dont la foret a été la victime des flammes il y a peu nous a particulièrement attristé. Malgré ces très beaux points de vue, nous constatons que femmes et hommes ne semblent toujours pas avoir compris l’utilité du tri des poubelles et encore moins des poubelles elle même. Que faut il donc faire pour que les humanoïdes comprennent enfin le désastre écologique qu’ils génèrent ? Des masques, des paquets de chips, du verre brisé, des mégots et parfois même des vêtements entachent les bords de route sur des dizaines de kilomètres du sud est de la France ! Sans compter les nombreuses usines pétrochimiques et les zones industrielles calamiteuses des endroits que nous avons traversés… Quand à l’état de la mer n’en parlons pas. Elle est belle et claire mais n’en est pas moins polluée par l’ Homme tant il ne perçoit pas la connexion et l’utilité que les éléments naturels ont pour lui… Trier les déchets ou simplement drastiquement les réduire pourrait être un début… Petit certes, mais un début. Quand se réveillera t on ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *